Leading image

Tendances

Les organisations d'agriculteurs peuvent guider leurs membres dans leurs positions sur des sujets politiques comme les investissements agricoles et les règlementations sur la gestion des produits après la récolte.

© IFAD/Susan Beccio

par

Mieux organisés et formés, les agriculteurs des pays ACP sont de plus en plus impliqués dans l’élaboration des politiques et stratégies agricoles. Leurs intérêts sont ainsi mieux défendus.

par

Face à l’augmentation du nombre de mal-nourris dans le monde depuis 2014, le développement agricole apparaît de plus en plus comme un outil efficace pour accroître la résilience des communautés vulnérables dans les États fragiles.

Les multinationales de l’agroalimentaire intègrent désormais une dimension sociale et environnementale à leurs activités commerciales, au titre de la Responsabilité sociale de l’entreprise. Malgré des progrès pour les agriculteurs, beaucoup reste à faire.

par

Ces “investisseurs providentiels” comblent un manque en fournissant du capital et un mentorat à des entreprises qui peinent à obtenir des financements par les canaux traditionnels. Avec ces financements alternatifs, nombre d’agripreneurs africains démarrent leur activité et augmentent leur rentabilité.

Les transferts d'argent vers les pays d'origine n'ont cessé d'augmenter depuis dix ans. Avec le soutien des gouvernements et une législation favorable, l'agriculture peut bénéficier de cet apport financier considérable et de l'expertise de la diaspora.

par et

L’Afrique a la population la plus jeune du monde. Cette jeune main-d’œuvre pourrait stimuler l’innovation en agriculture et la transformer, mais 72 % des jeunes Africains vivent avec moins de 2 $ US par jour.

par

La création de variétés plus nutritives par la biofortification apporte des nutriments indispensables et contribue à l’amélioration des régimes alimentaires dans les communautés rurales.