Le dernier numéro de Spore – un héritage durable

Spore exclusif

 

Ce numéro est le dernier d’un magazine publié pendant 34 ans sans interruption : avec la fin de l’accord de Cotonou entre l’UE et les pays ACP, le cadre financier et légal dans lequel opérait le CTA, et donc Spore, arrive à terme.

Pendant les dix ans où j’ai été directeur du CTA, j’ai rencontré d’innombrables partenaires qui me disaient apprécier particulièrement Spore, une précieuse source d’information pour leur travail. Le magazine a joué un rôle important dans l’échange de connaissances et le partage de diverses opinions, tout en faisant découvrir aux lecteurs les évolutions les plus récentes dans le domaine de l’agriculture. Spore a servi de base à la conception de nouveaux programmes d’enseignement et de matériels de formation et a contribué à la création de nouvelles activités entrepreneuriales et entreprises, tout en permettant à de nombreux lecteurs de se tenir au courant de l’actualité agricole. Des agents de vulgarisation qui ont accédé à des postes à responsabilités m’ont dit avoir tout autant apprécié Spore lorsqu’ils travaillaient sur le terrain que depuis que leurs fonctions sont davantage axées sur le conseil et la prise de décisions.

Spore a été un magazine respecté pour les perspectives et les innovations qu’il a fait découvrir, ainsi que pour sa contribution à l’échange de bonnes pratiques entre praticiens des pays ACP. Pour beaucoup de lecteurs, le magazine fait partie du paysage de l’agriculture. Ces dernières années, avec l’arrivée d’une version numérique du magazine, nous avons veillé à proposer les articles dans divers formats. Nous voulions que Spore soit accessible à un public plus jeune et davantage adepte du numérique, sans pour autant négliger notre lectorat traditionnel.

Il n’est pas toujours évident de mesurer l’impact profond d’une publication sur une longue période, mais nous savons que Spore est reconnu et apprécié pour la qualité de son journalisme agricole dans les pays ACP et pour la possibilité offerte à un réseau de correspondants francophones et anglophones de publier des reportages et des témoignages du terrain. Grâce à nos tribunes mensuelles, nous avons stimulé le partage de points de vue d’organisations respectées. Dans ce numéro, vous pouvez lire nos interviews du Dr Agnes Kalibata de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique, et d'experts de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement sur la digitalisation de l'agriculture.

Je suis sûr que vous serez beaucoup à regretter notre magazine. Au CTA, nous nous réjouissons d’avoir participé à des débats critiques sur des thèmes clés en rapport avec la transformation agricole, par le biais de cette publication. Spore laisse un héritage durable.

Ce fut un honneur et un privilège pour moi d’avoir été associé à Spore pendant si longtemps.