Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Cap sur le tilapia dans le Kwanza-Sul

Production et valeur ajoutée

Aquaculture

Garantir une alimentation de qualité à la population angolaise est un des grands défis que s’est lancé le gouvernement angolais. L’aquaculture est l’un des moyens pour atteindre cet objectif.

La province angolaise du Kwanza-Sul bénéficie d’investissements importants tant du gouvernement de Luanda que des industriels de la pêche. Ces derniers souhaitent développer le secteur de l’aqua-culture et renforcer, en particulier, l’élevage du tilapia. Quelque 250 producteurs seraient prêts à s’investir sur ce marché.

Le secrétaire d’État à l’Agriculture, Zacarias Sambeny, s’est récemment rendu dans la région où les producteurs de tilapia sont les plus nombreux. Il leur a assuré que l’aquaculture fait partie intégrante de la stratégie du gouvernement afin de permettre aux populations un accès à une alimentation de qualité. Des études sur l’impact environnemental de la production de poisson en aquaculture dans la région sont en cours et des normes relatives à l’utilisation adéquate des médicaments et des aliments aquacoles sont en voie d’élaboration.

Pour Manuel Macedo, l’un des chefs d’entreprise qui pratique l’aquaculture dans le Kwanza-Sul, la production de tilapia et d’autres espèces est un "investissement d’avenir". Il reconnaît toutefois que "ce n’est qu’un début" et que de "nouvelles et audacieuses formes de financement" sont nécessaires pour que la production soit adaptée au marché angolais.

Emplacement:

Même sans terres, leurs revenus agricoles augmentent

par

En Ouganda, des groupes de femmes marginalisées, sans terres, pratiquent une agriculture verticale et le lombricompostage afin d’augmenter les revenus et la sécurité alimentaire dans la capitale.

Au Kenya, une ferme-école en lien avec le marché

par

Dans l’ouest du pays, un centre de formation local dispense des conseils techniques sur les meilleures pratiques et permet aux petits producteurs de mieux comprendre le fonctionnement du marché.

Tomates au Nigeria : un concentré de bonnes pratiques

par et

Des cultivateurs au Nigeria apprennent à produire des tomates de bonne qualité afin de bénéficier de meilleurs des débouchés commerciaux.

En Zambie, la production d’arachide dope les revenus des agriculteurs

par

En Zambie, un meilleur accès aux semences d’arachide améliorées et aux formations à la gestion des cultures stimule la productivité des petits exploitants et renforce leur accès au marché, dans le contexte de la baisse du prix du coton.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!