Leading image

Les agriculteurs à l’ère du numérique

Dans les pays ACP, les femmes qui essaient de développer des agroentreprises prospères se heurtent à d’importants obstacles : accès au marché, aux informations sur le marché, aux services financiers et autres… Souvent, elles ne possèdent pas les compétences techniques, de management et de leadership nécessaires à la gestion d’une entreprise dans la durée. L’autonomisation des femmes, qui doit leur donner les moyens de surmonter ces difficultés, ainsi que la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes sont donc des volets clés du travail du CTA. Et les TIC peuvent ici réellement changer la donne en créant un environnement propice aux femmes et aux jeunes et à leur autonomisation.

VALUE4HER – une initiative conjointe du CTA, de l’Africa Women Innovation and Entrepreneurship Forum (AWIEF) et de l’African Women in Agribusiness Network (AWAN) – mettra en place un réseau de renseignements sur l’agribusiness qui utilisera la puissance des TIC pour améliorer les liens avec les marchés, les chaînes d’approvisionnement et d’autres fournisseurs de services, notamment les partenaires financiers. VALUE4HER aidera les femmes à créer des agroentreprises et à tirer davantage de revenus des marchés agroalimentaires. Comme l’a déclaré Irene Ochem, fondatrice et PDG de l’AWIEF, lors du lancement du projet à Nairobi, au Kenya, en juillet 2018 : “Nous voulons inciter davantage de jeunes femmes à créer de l’emploi, plutôt qu’à simplement en chercher.”

Pour mettre en avant les pratiques et politiques qui permettront aux femmes de réussir dans l’agribusiness, le CTA et l’AWIEF convoqueront un panel de haut niveau lors du 4e Africa Women Innovation and Entrepreneurship Forum, au Cap, en Afrique du Sud, en novembre 2018.La transformation du secteur agricole grâce à la numérisation et la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes femmes sont aussi des thèmes majeurs du concours Pitch AgriHack 2018 du CTA. Plus de 300 jeunes e-agripreneurs ont postulé au concours. Les 26 finalistes, dont une majorité de femmes, seront formés durant le Forum sur la révolution verte en Afrique 2018 à Kigali, au Rwanda, où ils auront l’opportunité d’interagir avec des chefs d’entreprise et des décideurs politiques. Les lauréats recevront des prix et se verront offrir des opportunités de coaching professionnel. Vous trouverez plus d’informations sur https://tinyurl.com/yba33qca.

La numérisation, un thème majeur de ce numéro de Spore, offre une formidable occasion de transformer l’agriculture. Cette chance doit être saisie sur le plan politique. Le Dr Maxime Houinato, d’ONU Femmes, y souligne ainsi la nécessité de tenir compte des femmes. Leur implication dans l’adoption de pratiques agricoles climato-intelligentes est aussi abordée dans notre article sur le rôle de l’agriculture dans le renforcement de la résilience dans les États fragiles. 

Dans ce numéro

Entretien

Les données – à tous les niveaux – sont très précieuses pour la chaîne de valeur

Directeur exécutif du Secrétariat GODAN (Données ouvertes mondiales pour l'agriculture et la nutrition), André Laperrière explique comment sensibiliser le public au potentiel des données agricoles et comment associer les décideurs politiques et les bailleurs de fonds à cet effort.

Dossier
Numéro

Increasing amounts of agricultural data are being produced at faster speeds, using a greater variety of technologies and innovations than ever before. But what is the value of information sharing for smallholders, and what are the risks?

Brèves

Une entreprise rwandaise d’agroalimentaire forme des agriculteurs à la production de céréales fortifiées. Bilan : des revenus en hausse pour les petits exploitants et une contribution notable à la lutte contre la malnutrition dans le pays.

Brèves

À 24 ans, le malagasy Heritiaina Fabien Randriamananatahina est à la tête d’une entreprise de transformation de fromage et de sirops en pleine expansion. Sans diplôme ni soutien, le jeune homme est parti de rien.

Reportage

L’utilisation de filets tubulaires pour la culture des algues marines permet aux agricultrices de l’île tanzanienne de cultiver des variétés d’algues à haute valeur ajoutée. Elles ont aussi appris à fabriquer des produits innovants destinés aux secteurs de l’alimentation et de la cosmétique.

Brèves

En 2013, les normes strictes appliquées aux exportations vers l’Union européenne ont engendré une hausse du nombre de produits rejetés en provenance du Kenya. Un système de traçabilité numérique aide à reconstruire le secteur, en assurant une responsabilité précise, du champ à l’exportation.

De plus en plus de données agricoles sont générées à vitesse rapide grâce aux innovations et aux nouvelles technologies. Mais quelle est la valeur réelle des informations partagées pour les petits agriculteurs et quels en sont les risques ?