Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Le secteur laitier au Kenya se met au numérique

Smart-tech et innovation

Transformation technologique

En minimisant les pertes et en maximisant les profits des éleveurs, les nouvelles technologies permettent de transformer l’élevage laitier en une activité de plus en plus lucrative pour les petits producteurs kényans.

Le système numérique de pesage et de chaîne logistique EASYMA 6.0, mis au point en 2014 par l’entreprise Amtech Technologies Limited, permet à 22 000 éleveurs kényans d’obtenir de meilleurs prix pour leur lait et leur donne accès à des services de vulgarisation, à des produits financiers et même à des produits d’assurance pour leur bétail. Après avoir pesé leur lait dans des centres de collecte désignés, les éleveurs se voient remettre un reçu automatique correspondant au poids précis. Via un système en ligne, le poids enregistré est inscrit simultanément au bureau principal du centre de collecte, ce qui permet aux éleveurs d’obtenir le paiement immédiat de leur lait à la livraison.

Lors d’un pesage manuel, les éleveurs sont souvent perdants. “Avant, le pesage n’était pas très précis. Je perdais 3 000 à 3 500 Ksh (24-28 €) par mois”, témoigne Richard Terer, éleveur laitier du comté de Bomet. Désormais, avec le système numérique, “mon lait est pesé à la décimale près et j’obtiens la juste valeur qui me revient”. Toutes les transactions des éleveurs sont consignées dans le système, y compris les paiements pour le lait et les déductions pour les approvisionnements en intrants. Le système enregistre également des informations relatives aux crédits et aux remboursements, et les transmet aux banques pour permettre aux éleveurs de retirer leur argent aux distributeurs automatiques de billets ou dans des points de vente situés dans l’ensemble du pays.

Pour permettre aux éleveurs d’acheter des produits à crédit, EASYMA 6.0 met ces éleveurs en lien avec des commerces qui proposent des aliments pour animaux, des produits sanitaires et autres services. Les achats sont ensuite déduits des paiements pour les livraisons de lait des éleveurs. Cet accès amélioré aux intrants et aux services de vulgarisation, par exemple en matière d’insémination artificielle, ainsi que la confiance croissante des éleveurs dans le processus de pesage et de paiement, profitent aux différents acteurs de la chaîne de valeur. “En tout cas, je peux dire une chose : la fidélité a augmenté, ce qui implique que nous achetons plus de lait et que nous avons plus d’éleveurs qui font du commerce avec nous”, se félicite Richard Soi, PDG de Siongoroi Dairy Plant, qui utilise le système EASYMA 6.0.

Le transport de lait sur de longues distances et sur des routes impraticables donne également lieu à des pertes de revenus pour les éleveurs, car le lait se détériore. Pour remédier à ce problème, la start-up kényane Savanna Circuit Technology Limited a créé des unités de réfrigération à énergie solaire pour motos et ânes. Ce système aide à préserver le lait durant le transport. Les motos peuvent transporter jusqu’à 100 litres de lait et coûtent 70 000 Ksh (562 €) pièce. L’entreprise a également développé une application pour smartphone – Maziwa Plus – qui comptabilise le lait livré par ces unités afin de fournir des données aux établissements de crédit pour évaluer la solvabilité des éleveurs.

Stephanie Lynch & Benson Rioba

Des conseils agricoles et de financement par téléphone

par

Au Kenya, une société de technologie financière fait appel à l’apprentissage automatique, à la télédétection et à la technologie mobile pour fournir des conseils et financements sur mesure.

AgriPredict : des conseils automatisés pour les petits producteurs zambiens

par

Un outil de gestion des risques et des catastrophes basé sur l’intelligence artificielle (IA) aide les agriculteurs zambiens à faire face aux sécheresses, aux nuisibles et aux maladies.

Aywajieune, la start-up qui révolutionne la vente de poisson sénégalais

par

La plateforme d’e-commerce connecte pêcheurs et clients qui peuvent se faire livrer des produits frais de qualité dans de meilleures conditions d’hygiène que celles du marché.

Une appli d'investissement au service de l'inclusion financière d’agriculteurs nigérians

par

Grâce à une nouvelle appli mobile, il est désormais possible, en Afrique, d’économiser, de faire fructifier son épargne et d’investir ensuite cet argent pour améliorer sa production agricole. L’appli permet aussi à des petits exploitants d’avoir accès à des prêts.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!