Leading image

Au Rwanda, les piments invendus s’exportent bien

Entrepreneuriat

L’agroentreprise de Diego Twahirwa, Gashora Farms, offre un marché garanti aux producteurs locaux de piments.

© Aimable Twahirwa

Épices

Un jeune entrepreneur approvisionne les marchés mondiaux en piments séchés et huiles pimentées, tout en offrant un marché facile d’accès aux cultivateurs locaux de piments.

Au Rwanda, 1 500 cultivateurs de piments fournissent leurs invendus à Gashora Farms, une agroentreprise qui les transforme en huile pimentée, ce qui contribue à résoudre le problème des pertes post-récolte. Créée en 2014 par Diego Dieudonné Twahirwa, 30 ans, l’entreprise exporte des piments frais et séchés vers les pays européens et de l’huile pimentée (commercialisée sous la marque Didi's Chilli Oil) vers Genève, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Diplômé en agronomie, Diego Twahirwa a commencé à travailler pour un producteur de pyrèthre raffiné, avant de se lancer dans l’agriculture. “J’ai pris la décision de quitter mon emploi parce qu’en travaillant pour cette entreprise j’avais beaucoup appris sur les pratiques agricoles et je m’étais découvert une nouvelle passion : être sur le terrain, dans les exploitations agricoles”, explique-t-il.

 L’entrepreneur s’est d’abord essayé à la production de tomates, mais a subi d’importantes pertes en raison d’un accès difficile au marché. Lorsqu’il est passé aux piments, il a aussi rencontré des problèmes post-récolte et a donc décidé de sécher ses produits pour augmenter leur durée de vie. “Encourager les agriculteurs locaux à cultiver du piment, une culture exclusive sur le marché local et mondial, a été essentiel pour améliorer la qualité et augmenter les quantités tout au long de la chaîne de valeur.” Son entreprise récolte désormais environ 10 tonnes de piments séchés tous les six mois, vendus 1,8 € par kilo. Ce qui génère 18 000 € par hectare.

 Finaliste du Young Entrepreneur Awards lors du 2018 World Forum for Export Development, Diego Twahirwa veut élargir sa gamme de produits en produisant de la pulpe et de la poudre de piment. “Je me suis déjà associé à un agronome britannique et j’ai l’intention de lancer sur le marché de nouvelles variétés de piment, modernes et basées sur la recherche scientifique.”

Emplacement:

À Sainte-Lucie, des jeunes champions du champignon

par

Des technologies de contrôle de la température et des techniques agricoles durables ont permis à Marquis River Farm de remplacer les importations de champignons par une production nationale.

Les saveurs du Botswana mises en bocal

par

Soucieuse de réduire le gaspillage de fruits et de tirer parti des cultures indigènes, l’entreprise botswanaise Maungo Craft produit une gamme unique de confitures à base de “super-aliments”.

Au Bénin, des légumes frais découpés et prêts à être cuisinés

par

En s’attaquant à un problème de pertes post-récolte, le jeune Aldred Dogue a découvert le marché des légumes prêts pour emploi. Son entreprise Africa Foods Mill répond à une demande croissante.

À Trinité-et-Tobago, les potagers toujours plus populaires

par

Étudiant et entrepreneur, Jameel Phillip aménage des potagers urbains qui maximisent la production sur de petites surfaces. Une aubaine dans les Caraïbes, où les espaces de culture manquent souvent.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!