Un terreau fertile pour l’agriculture

Publié:

Dans ce numéro

Entretien

“Avec l’informel, il n’y a pas de traçabilité”

par

Directeur exécutif et PDG de l’Eastern Africa Grain Council (EAGC), qui réunit des producteurs et des transformateurs, Gerald Makau Masila détaille les difficultés rencontrées par les acteurs de la chaîne de valeur pour accéder au commerce formel. Il faut, dit-il, investir dans l’infrastructure de marché, renforcer les capacités et promouvoir les TIC.

Dossier
Analyse

par

Dans les pays en développement, le secteur alimentaire informel – du champ aux magasins – représente une large part du commerce agricole. Pour en récolter les bénéfices, les décideurs politiques et le secteur privé devront former les acteurs de ce pan de l’économie, leur offrir un accès au financement et aux technologies d’innovation, et surtout prendre en compte leurs difficultés.

Numéro

Dans les pays en développement, l’économie informelle fournit des revenus et des emplois aux populations les plus vulnérables. Le secteur, graduellement formalisé, peut devenir un levier de croissance et de développement.

Reportage

par

Dans la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), des initiatives encouragent les commerçants informels transfrontaliers, dont la majorité sont des femmes, à emprunter les routes officielles et à formaliser leur activité. Pour leur sécurité et augmenter leurs revenus.

Dans les pays en développement, l’économie informelle fournit des revenus et des emplois aux populations les plus vulnérables. Le secteur, graduellement formalisé, peut devenir un levier de croissance et de développement.