“Grâce à l'agriculture de précision, nous cultivons plus intelligemment”

Dossier

 

Interview de Rosine Mwiseneza

Fondatrice et PDG de SmAgri Ltd, une entreprise agricole rwandaise qui développe des solutions d'agriculture de précision, Rosine Mwiseneza explique pourquoi les petits exploitants doivent absolument avoir accès à des systèmes d’irrigation optimisés.

Comment SmAgri utilise-t-elle les données pour améliorer l’efficacité des pratiques d’irrigation des petits exploitants ?

SmAgri a développé un système d'irrigation automatisé qui optimalise l’utilisation de l’eau pour les cultures. Les données recueillies par les capteurs, qui ont été installés dans des exploitations reculées, pour nos essais pilotes en 2017, fournissent à présent aux petits agriculteurs des informations qui leur permettent de surveiller, contrôler et gérer à distance leurs systèmes d'irrigation, avec une précision accrue. Les capteurs génèrent des données en temps réel, qui sont ensuite partagées avec les utilisateurs finaux à l’aide d’une appli mobile. Les petits exploitants peuvent ainsi irriguer leurs cultures au bon moment, de manière parfaitement uniforme et avec toute la précision requise.

Le système d'irrigation automatisé de SmAgri est équipé d'un capteur et d'un interrupteur marche/arrêt. Le système de capteur recueille des données sur la teneur en eau du sol, la température et l'humidité et peut, si nécessaire, automatiser l’irrigation. Des technologies, telles que les protocoles LoRaWAN et GPRS, sont utilisées pour recueillir des données en temps réel qui fournissent des informations sur les besoins spécifiques en eau des cultures. Notre objectif est d’offrir des systèmes d'irrigation intelligents et à petite échelle qui réduisent la durée et le coût de l’irrigation traditionnelle, afin de promouvoir leur adoption par les petits agriculteurs.

Rosine Mwiseneza a lancé son système d’irrigation automatisée SmAgri en 2016 pour promouvoir l’agriculture intelligente en Afrique subsaharienne.

Rosine Mwiseneza a lancé son système d’irrigation automatisée SmAgri en 2016 pour promouvoir l’agriculture intelligente en Afrique subsaharienne.

© Aimable Twahirwa

Dans quelle mesure ces technologies agricoles de précision améliorent-elles la résilience des agriculteurs face au changement climatique ?

Au Rwanda, comme dans les autres pays d’Afrique subsaharienne, les petits agriculteurs sont exposés aux effets du changement climatique. Ils ont donc besoin d'aide pour adapter leurs méthodes agricoles et améliorer ainsi leur productivité et leur résilience. Les technologies de l'agriculture de précision favorisent l’adoption de nouvelles pratiques “intelligentes”, essentielles lorsque les conditions météorologiques sont très variables.

Face au changement climatique, les petits exploitants agricoles doivent pouvoir désormais avoir accès à des services de conseil et à des données en temps réel. Le système SmAgri envoie aux agriculteurs des alertes par SMS, qui fournissent principalement des informations sur la façon dont les propriétés du sol et les précipitations influencent la croissance des cultures. Les agriculteurs peuvent ainsi faire face efficacement aux chocs climatiques, par exemple la sécheresse, en actionnant ou en coupant le système de pompage, en fonction des SMS reçus sur leur portable. En utilisant les séries de données reçues par le biais de l’appli mobile, les petits agriculteurs sont maintenant en mesure de prendre des décisions d’irrigation bien informées.

La nouvelle technologie a été utilisée dans le cadre de notre projet pilote pour surveiller 9 hectares de terres cultivéesde cinq producteurs de l'est du Rwanda. Au moins 15 écoles secondaires du pays se sont également associées au projet et forment les jeunes à l’utilisation de la nouvelle application. L’objectif est qu’ils encouragent ainsi son utilisation dans les petites exploitations reculées. Tandis que les agriculteurs étaient incités à acheter des capteurs et du matériel GPRS, pour la modique somme de 17,5 € environ pièce, les étudiants ont appris à utiliser le système dans son ensemble et à entretenir ses composantes.

La nouvelle application mobile est utilisée pour contrôler, surveiller et suivre (par le biais des rapports reçus) les quantités d’eau utilisées. Elle permet aussi à l’utilisateur d’avoir accès aux calendriers des cultures pour fournir des conseils aux agriculteurs sur les prochaines étapes. Ces informations améliorent l’efficacité des pratiques d’irrigation des petits exploitants en réduisant le temps nécessaire à la gestion de l’irrigation de leurs cultures.

Pourquoi les petits exploitants d'Afrique subsaharienne doivent-ils absolument avoir accès à une technologie d’irrigation adaptée à leurs besoins ?

En Afrique subsaharienne, les petits exploitants agricoles vivent souvent de l’agriculture de subsistance et utilisent des méthodes d'irrigation traditionnelles, comme les arrosoirs ou les systèmes de tuyaux, pour faire pousser leurs cultures. Des vastes régions d'Afrique ont ainsi connu de graves pénuries alimentaires, dues au coût élevé de l'irrigation en termes de temps, d'eau, d'argent et de consommation d'énergie. SmAgri offre ici une solution, en fournissant à un prix abordable une technologie de précision qui permet d’augmenter les rendements. Il est essentiel que les petits exploitants aient accès à ces technologies pour pouvoir affecter plus efficacement leurs ressources – matériel et expertise – tout au long de l'année. Grâce à l'agriculture de précision, nous cultivons plus intelligemment.

L'irrigation des cultures “à la demande”, sur la base de données précises, permet d’améliorer la fiabilité des récoltes, avec, à la clé, de réels avantages économiques pour les agriculteurs, leur famille, les économies nationales respectives et l’ensemble du continent. Grâce à ces approches novatrices en matière d’irrigation, les agriculteurs d'Afrique subsaharienne peuvent accroître leur productivité et utiliser la technologie mobile pour faire pousser diverses cultures. Il est donc urgent de promouvoir et de diffuser auprès des petits agriculteurs africains ces pratiques d’irrigation et de gestion de l’eau au sein des exploitations. L’adoption de ces pratiques devrait être facilitée par le fait que les capteurs d'agriculture de précision de SmAgri sont peu coûteux et de faible puissance. Ils pourront donc être déployés dans d’autres pays d’Afrique.