Leading image

moderniser l’adaptation au climat dans les Caraïbes

Agriculture intelligente

Phénomènes météorologiques

De nouveaux outils et des structures climato-intelligents devraient améliorer la production agricole et la diversité des cultures dans les Caraïbes. Ils permettront de renforcer la durabilité de l’approvisionnement alimentaire régional et ainsi que la sécurité alimentaire.

Pour réduire l’impact des phénomènes météorologiques et de la hausse du niveau de la mer, liés au changement climatique, les agriculteurs des Caraïbes disposent désormais de technologies climato-intelligentes soutenues par une assistance technique. Des serres équipées de collecte d’eau de pluie ont ainsi été installées à Antigua, tandis qu’une retenue d’eau dotée d’un système de stockage et d’irrigation goutte-à-goutte a été construite à Barbuda grâce au projet RRACC (Rallying the Region to Action on Climate Change – Se mobiliser régionalement pour agir sur le changement climatique), financé par l’USAID.

“La culture hydroponique sous serre est l’une des approches climato-intelligentes adoptées à Antigua-et-Barbuda”, explique Linda Taglialatela, ambassadrice des États-Unis à la Barbade, aux Caraïbes orientales et à l’Organisation des États de la Caraïbe orientale. Dans le cadre du projet RRACC, lancé en 2011, des acteurs locaux ont appris à réduire les pertes de récoltes et à améliorer l’utilisation de l’eau en cas d’extrême sécheresse. “Avec le ministre de l’agriculture, des terres, de la pêche et des affaires de Barbuda, nous avons formé 100 agriculteurs à la culture sous serre et à la production biologique pour améliorer les rendements et réduire les nuisibles”, indique Mme Taglialatela.

En Dominique, le développement des systèmes de drainage et la consolidation de digues, également soutenus par le projet RRACC, renforcent la résilience des communautés face aux phénomènes climatiques, comme la tempête tropicale Erika de 2017. “Durant la tempête, ces mesures ont efficacement détourné les eaux de crue de la communauté [de Meru] et sensiblement réduit l’ampleur des inondations”, poursuit Mme Taglialatela. Une ferme modèle a par ailleurs été construite à Londonderry, pour démontrer aux agriculteurs l’intérêt de la production d’énergie renouvelable et de la conservation de l’eau, pour faire face aux périodes de pénurie.

La première serre climato-intelligente des Caraïbes est en cours de développement à Sainte-Lucie. Keigan Mayers et Jade Hutchinson, ses inventeurs, ont remporté l’Idea Stage of Caribbean Tech Entrepreneurship Programme en 2017. Ils ont reçu une subvention de 42 000 euros de l'unité de financement pour l'environnement du PNUD et noué un partenariat avec la Saint Lucia Coalition of Service Industries pour donner vie à leur projet. Le prototype sera lancé en septembre 2018. Les agriculteurs disposeront d’un micro-environnement contrôlé et pourront modifier la température, l’humidité, l’ensoleillement et d’autres conditions atmosphériques. La collecte automatisée de données, via des capteurs, alimentera une base de données que le système de gestion analysera pour formuler des conseils afin d’optimiser les rendements.

“Sous les climats tropicaux, les conditions ne sont pas optimales car les températures sont élevées la journée et pas suffisamment froides la nuit. Nous avons donc mis au point des bouches d’aération refermables pour assurer une ventilation naturelle durant la journée, et un système de climatisation pour refroidir la serre durant la nuit”, explique Jade Hutchinson. “Nous avons également conçu des serres pour aider les agriculteurs à protéger leurs cultures et réduire leurs pertes lors des ouragans. Elles sont en effet faciles à démonter, pour que l’agriculteur puisser rebondir rapidement et relancer sa production”, indique-t-elle.

Dans le cadre du même projet, les membres de l’équipe élaborent un programme de formation pour une qualification professionnelle nationale sur l’agriculture climato-intelligente. Elle pourrait déboucher sur une certification caribéenne. Ils espèrent ainsi encourager davantage de jeunes à Sainte-Lucie à faire carrière dans l’agriculture en y intégrant des technologies de pointe pour améliorer l’attractivité de ce secteur et réduire sa pénibilité.

Emplacement:

Au Kenya, des sols restaurés par des intrants bio

par

Des petits producteurs bénéficient d’une formation aux bonnes pratiques de gestion des sols et à l’utilisation d’intrants 100 % biologiques. Résultat : une résilience acrue au changement climatique.

Relancer le café de qualité pour les producteurs du Zimbabwe

par

Des agriculteurs adoptent des techniques de gestion des terres durables et respectueuses de l’environnement afin de relancer la production de café et de développer de meilleurs moyens d’existence.

Au Malawi, les efforts climato-intelligents paient

par

En réponse aux sécheresses, aux inondations et à l’émergence de nuisibles et de maladies, un projet de résilience face au climat propose des technologies météorologiques personnalisées aux agriculteurs

Les riziculteurs augmentent leurs rendements avec moins d’eau

par

Affectés par des sécheresses et inondations récurrentes et une série de mauvaises récoltes, les riziculteurs tanzaniens adoptent des pratiques d’agriculture intelligente face au climat. Avec succès.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!