Leading image

Les jardins potagers au secours des communautés de Vanuatu

Agriculture intelligente

Changements climatiques

Dans l'un des pays les plus vulnérables aux changements climatiques, les populations apprennent à adapter leurs pratiques agricoles et à choisir des cultures adéquates

À Vanuatu, des jardins potagers de démonstration aident les communautés à diversifier leurs cultures et initient les jeunes, en particulier, à de nouvelles techniques agricoles. L’objectif est d’améliorer la sécurité alimentaire, en prenant en compte le changement climatique. Depuis mai 2016, l’ONG CARE International a créé, en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et du Développement rural (DARD), des jardins de démonstration dans dix communautés de la province de Tafea. Ces communautés ont fourni les terres, tandis que le DARD a mis à leur disposition une série de plantes hybrides qui poussent avec un minimum d’eau. De son côté, CARE a fourni des semences légumières résistant mieux à l’impact du changement climatique.

Les jardins de démonstration comprennent une pépinière pour les petits semis à base de couches d'écorces de noix de coco, faciles à se procurer, et toute une gamme de légumes : ignames, taro, kumala, choux, haricots, tomates et laitues. Les communautés peuvent ainsi sélectionner, parmi ces nombreuses variétés légumières, celles qui survivront et pousseront le mieux dans leur région. Après la récolte, les bénéficaires de l’initative peuvent utiliser les semis, les rhizomes et les greffes des variétés résistantes pour diversifier leurs propres cultures.

Par l'intermédiaire des comités communautaires pour la réduction des risques liés aux catastrophes et au changement climatique (Community Disaster and Climate Change Committees, CDCCC), CARE International a également obtenu que la question du changement climatique soit incluse dans les programmes scolaires et la politique gouvernementale de Vanuatu. L’objectif est de sensibiliser la communauté à ces défis et d’en améliorer leur compréhension. Les CDCCC, organisés en partenariat avec le DARD et le ministère de l'Éducation et de la Formation, ont formé 259 membres de la communauté et 273 étudiants des provinces de Tanna et de Santo. L’accent est mis sur l'agriculture résistante au changement climatique, notamment l'amélioration des techniques de plantation, la production de cultures résistantes au changement climatique et aux maladies, la fertilité des sols et la lutte intégrée contre les ravageurs.

La formation des CDCCC a également porté sur les méthodes visant à améliorer la sécurité alimentaire. Les participants ont aussi reçu des semis ainsi que des informations pour choisir des cultures plus nutritives, comme le kumala, le taro, le manioc, le pois mascate et la glyricidia. “Grâce aux ateliers, j’ai appris à améliorer mes rendements et augmenter mes revenus”, explique May Saskias, maraîchère et mère de trois enfants. “L’atelier sur la conservation des aliments m’a été particulièrement profitable. Je peux utiliser ce que j’ai appris pour améliorer mes moyens de subsistance.”

En plus d'assister à des ateliers sur la conservation des aliments, les membres de la communauté se préparent à faire face à l’inévitable épuisement des stocks de nourriture pendant la saison des cyclones en utilisant des séchoirs solaires fabriqués localement pour conserver les aliments.

Petra Bakewell-Stone

Au Kenya, des sols restaurés par des intrants bio

par

Des petits producteurs bénéficient d’une formation aux bonnes pratiques de gestion des sols et à l’utilisation d’intrants 100 % biologiques. Résultat : une résilience acrue au changement climatique.

Relancer le café de qualité pour les producteurs du Zimbabwe

par

Des agriculteurs adoptent des techniques de gestion des terres durables et respectueuses de l’environnement afin de relancer la production de café et de développer de meilleurs moyens d’existence.

Au Malawi, les efforts climato-intelligents paient

par

En réponse aux sécheresses, aux inondations et à l’émergence de nuisibles et de maladies, un projet de résilience face au climat propose des technologies météorologiques personnalisées aux agriculteurs

Les riziculteurs augmentent leurs rendements avec moins d’eau

par

Affectés par des sécheresses et inondations récurrentes et une série de mauvaises récoltes, les riziculteurs tanzaniens adoptent des pratiques d’agriculture intelligente face au climat. Avec succès.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!