Leading image

Les technologies doivent servir la transition sociale

Publications

Les infrastructures, la formation et les compétences doivent être renforcées pour une transition agroécologique réussie en Afrique.

© Georgina Smith/CIAT

Le concept d’agroécologie s’appuie à la fois sur les savoirs traditionnels et les technologies les plus modernes pour que l’agriculture assure sa performance à la fois sur les trois aspects économique, environnemental et sociologique. Elle impose une réelle transition en profondeur, comme l’expliquait en 2018 la FAO dans son document Les 10 éléments de l’agroécologie, guider la transition vers des systèmes alimentaires et agricoles durables. Les ONG AgriSud, AVSF, CARI et GRET se sont d’ailleurs constituées en Groupe de travail sur les transitions agroécologiques et ont produit cette année, avec d’autres partenaires comme AgroParisTech, le Cirad et l’IRD, un mémento pour évaluer ses effets et les conditions de son développement. Outre l’adaptation de la méthode“étude diagnostic”à l’agroécologie, le groupe de travail propose des fiches très détaillées pour l’évaluation agroenvironnementale (de la mesure du rendement à la régulation des bioagresseurs en passant par la santé des sols et la séquestration du carbone…) et pour l’évaluation socio-économique (autonomisation des femmes, sécurité nutritionnelle, attractivité de l’agriculture pour les jeunes…), dont les critères montrent l’ampleur des transformations possibles. Les repères proposés dans le document facilitent l’analyse des résultats et des effets des interventions sur le terrain.

Relever le défi de la transition agroécologique est incontestablement à la portée des pays ACP, comme l’illustrent les expériences de l’ONG Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF) à Madagascar (diffusion des techniques en cascade par des paysans relais), au Togo (champs-écoles) et au Honduras (dynamiser des processus locaux d’innovation). L’analyse croisée de ces expériences, proposée par Teatske Bakker, Laurent Dietsch et Claire Ruault, montre que mieux connaître les dimensions sociales en jeu dans les processus de changement est primordialpour améliorer l’efficacité, la pertinence et l’efficience des dispositifs d’appui aux transitions agroécologiques.

Des données très précises sont aussi nécessaires pour fiabiliser les prises de décision. Or, en Afrique, expliquent Jean-Philippe Tonneau et ses collègues du Cirad, les informations géospatiales ne sont pas suffisamment utilisées. Les infrastructures, la formation et les compétences manquent, mais surtout les besoins restent mal formalisés et l’offre technologique, impulsée par les pays industrialisés, est peu adaptée aux caractéristiques des agricultures africaines. L’accès aux données satellitaires à haute résolution spatiale (jusqu’à 10 mètres) est pourtant facilité par des initiatives internationales, mais le goulet d’étranglement reste le volume de données à traiter qui exige des équipements, des compétences sophistiquées et une bonne connexion Internet.

Mémento pour l’évaluation de l’agroécologie. Méthode pour évaluer ses effets et les conditions de son développement
Par L. Levard, M. Bertrand et P. Masse
GTAE, AgroParisTech, Cirad, et IRD, 2019, 133 p.

Les dispositifs d’appui aux transitions agroécologiques : du transfert de technologies à la dynamisation de processus locaux d’innovation
Par T. Bakker, L. Dietsch et C. Ruault
AVSF, 2019, 28 p.

L’information géospatiale au service de l’agriculture africaine
Par J.-P. Tonneau, A. Bégué, L. Leroux et al.
Cirad, Perspectives n° 51, 2019, 4 p.

Calling for action to avert a crisis

by

Climate change is a global crisis; millions of people are already suffering and the impacts are getting worse. Policies to mitigate and adapt to climate change are increasing but many argue that the window for action is closing and decision-makers need to do more, with greater urgency.

“Women entrepreneurs should be considered as drivers of a country's growth"

by

Diariétou Gaye, World Bank Director of Strategy and Operations for the Africa Region, looks at the findings of the report ‘Profiting from Parity’ on the potential of women entrepreneurship for the continent.

Be sure you don't miss our latest updates.